Lettre d’information 2 mai 2017

Chères amies, chers amis,

La France Insoumise et son candidat à l’élection présidentielle ont réussi le 23 avril dernier un tour de force. En recueillant plus de sept millions de voix au niveau national et près de onze mille sur la 10ème circonscription nous réalisons un score historique et nous manquons de peu le second tour.

7 millions à avoir voté l'avenir en commun

L’extraordinaire campagne que nous avons menée a payé. Aujourd’hui nous sommes la première force écologiste et solidaire du pays.

résultats nationaux

Plus en détail, on constate que notre électorat traverse toutes les classes sociales, sans démarcation nette en faveur de l’une ou l’autre. Contrairement à la propagande nous ne sommes donc ni le mouvement des « bobos » ni celui des « prolos ». Ne laissez pas dire non plus que nous serions le parti des fonctionnaires : nos scores sont aussi bon chez les salariés du privé que chez ceux du public, autour de 22 / 23%. En revanche avec 30% des voix exprimées chez les 18-24 ans nous devenons la première formation politique dans la jeunesse.

le vote des 18-24 ans - 1er tour des présidentielles 2017

Cet exploit (+22 points par rapport à 2012!) est nuancé par une forte abstention dans cette classe d’âge (près de 30%) et par un déficit abyssal chez les retraités / plus de 60 ans, prépondérants dans le corps électoral.

Surtout nous ne sommes pas parvenus à toucher nos concitoyens les moins diplômés alors que c’est dans cette fraction que le Front National fait son plus gros score (près de 50% chez celles et ceux qui n’ont pas le bac).

Géographiquement notre dynamique est éloquente : nous sommes en tête dans bon nombre de grandes villes comme Marseille, Grenoble, Toulouse, Montpellier, Le Havre, Saint-Étienne, etc., et même dans trois départements (Ariège, Dordogne, et Seine-Saint-Denis). Et ce faisant nous ne sommes pas non plus absents de la France dite périphérique, loin s’en faut.

résultats 10ème circonscription

Au niveau local nous réalisons une belle performance avec un score qui avoisine les 15%, doublant presque là aussi les chiffres de 2012. Le paysage politique est en recomposition puisque nous sommes la première formation politique de transformation sociale, politique et écologique.

Dans de nombreuses communes les résultats de la France insoumise sont très encourageants : 15,6% à Saint-Genis-Laval, 17,7% à Brignais, 18% à Sainte-Foy-l’Argentière (dans ces trois villes devant le FN), 14,2% à Brindas, 15% à Marcy-l’Etoile, 17,8% à Saint-Genis-l’Argentière, 15% à Saint-Symphorien-sur-Coise, etc. Le défi est grand néanmoins puisque Jean-Luc Mélenchon recueille 11.5% des inscrits et qu’il nous faut atteindre la barre fatidique des 12.5% pour passer le premier tour de la législative, soit un sursaut de 1000 voix.

évolution du vote mélenchon 2012/2017

Incontestablement la France Insoumise est la formation la mieux placée pour prendre la tête des différentes forces qui partagent son projet solidaire, écologique, et démocratique.

Il se présente aujourd’hui une occasion – la première peut-être – de porter sur notre territoire une autre manière de faire de la politique, en prise avec les préoccupations des citoyens, sous leur contrôle, en lien avec les mouvements sociaux progressistes et les initiatives locales. De porter aussi un contre-pouvoir face aux politiques libérales qui s’annoncent, sourdes aux urgences démocratiques, sociales et écologiques.

Aussi, nous appelons toutes les citoyennes et tous les citoyens qui se reconnaissent dans le projet émancipateur de la France Insoumise à rallier le mouvement et à soutenir Olivier Daudé et Brigitte Bonnetain, nos candidats à l’élection législative. Haut les cœurs! Il se présente une opportunité de mettre en ballottage les libéraux, les conservateurs et les réactionnaires, et finalement de l’emporter. Tirons les leçons de la campagne qui vient de se clore pour faire de celle qui s’annonce un succès.

second tour des présidentielles

La seule consigne pour le second tour de l’élection présidentielle est donc de rester groupés autour du projet et du programme pour le 3ème tour – les élections législatives.

Au-delà du refus sans équivoque du Front National, chacune et chacun est libre d’estimer en conscience ce que cela implique en pratique pour le scrutin prochain. Ce qui importe dorénavant est d’investir en masse l’Assemblée Nationale pour y promouvoir notre projet solidaire, écologique et démocratique et pour contrer les coups de force annoncés du futur monarque présidentiel contre le code du travail, le financement des collectivités locales ou encore la justice fiscale.