Le vote des ordonnances cassant le code du travail n’intéresserait il pas le député T. Gassilloud?

18 millions de salariés français vont être touchés par cette nouvelle révision du code du travail (voir notre billet précédent). Leur vie quotidienne va être bouleversée (horaires, salaires, délais de prévenance,…) et le nouveau député En Marche de notre circonscription est absent lors du vote solennel à l’Assemblée nationale (scrutin)!

Décidément la vie quotidienne des français n’intéressent pas « les marcheurs ». Non seulement ils ont été muets durant les débats (le parisien ou le jdd), se contentant de repousser comme des automates les amendements, mais au moment de voter 100 de leurs députés étaient absents! Il faut dire qu’ils n’étaient pas les seuls à se faire discrets : 17 députés PS étaient également absents, préférant probablement ne pas afficher leur accord avec ce coup d’état social.

Mais à quoi servent-ils donc ? Non seulement ils renoncent à leurs prérogatives républicaines et constitutionnelles en autorisant le gouvernement à légiférer à leur place par ordonnances, mais en plus ils ne sont même pas là pour voter!

Pour leur part les députés de la France Insoumise ont mené un combat courageux et permanent reconnu par les média (Europe 1 ou ici) et ils ont tous voté contre.

la bataille continue
  • Vous pouvez continuer de signer la pétition adressée à T. Gassilloud ici
  • Le 12 septembre la CGT et SUD appellent à manifester dans toute la France
  • Le 23 septembre la France Insoumise organise un rassemblement national à Paris
  • Les députes de la France Insoumise vont proposer aux députés PCF et PS de se joindre à eux pour déposer un recours devant le Conseil Constitutionnel
  • Les caravanes des insoumis vont sillonner les quartiers populaires pour informer sur les dangers de cette réforme.
  • Un groupe de travail a été mis en place sur notre circonscription pour étudier les textes et faire des propositions d’alternatives et d’actions. Pour y participer prenez contact sur le blog.

loi habilitation et ordonnances code du travail