Réformes du code du travail, de quoi s’agit-il?

La France Insoumise est pour une réforme du code du travail, mais pas celle voulue par le patronat et ses représentants. Bien que le gouvernement ait refusé à ce jour de communiquer ses propositions, les pistes de travail ont été révélées par les journaux. Elles sont tellement exactes, que le gouvernement a porté plainte pour violation du secret professionnel.

Quels sont les principaux sujets mis sur la table et confirmés par le projet d’ordonnances :

  • La remise en cause du CDI par la mise en place d’une clause qui permettrait à l’employeur d’arrêter le contrat quand il le décidera (c’est le CDI de projet ou chantier). C’est en fait un CDD sans échéance fixe ! Allez trouver un logement, un prêt ou construire votre vie comme cela!
  • La généralisation des accords d’entreprises moins favorables pour le salarié que les accords de branche ou la loi (c’est l’inversion de l’ordre public social). Chaque entreprise aura son propre code du travail! c’est la jungle assurée!
  • Le contournement des syndicats (c’est le référendum dans l’entreprise à l’initiative de l’employeur) On voit déjà le type de question posée : cher salarié que désirez-vous 30 licenciements ou moins 10% sur la paye de tous!
  • L’employeur délinquant protégé. Quand un patron sera condamné par un tribunal pour licenciement illicite d’un salarié, son amende sera plafonnée (c’est la barémisation des indemnités prud’homales)
  • Les licenciements économiques facilités. La justification des licenciements économiques se fera aux bornes de l’entreprise et non plus à celles du groupe (c’est le périmètre de référence pour les licenciements). Rien de plus facile pour un groupe de mettre en difficultés financières une de ses filiales par le biais des prix de cession ou des répartitions des productions entre sites.

réforme du code du travail