La soirée des insoumis est annulée

La France Insoumise - jlm2017La « soirée des Insoumis  »

annoncée pour le vendredi 9 juin

au parc Bel Air à Saint Symphorien sur Coise

est annulée

           Monsieur Gassilloud, maire de cette commune et candidat aux Législatives (pour en Marche) s’est opposé à notre demande de rassemblement en plein air au prétexte de « l’équité entre les candidats » : nous ne pourrions pas nous réunir en plein air car aucun autre candidat n’ a eu la même idée !  De plus il ne faudrait pas montrer aux citoyens que c’ est possible : « la commune aujourd’hui ne tient pas à créer un cas de jurisprudence pour l’organisation de débats politiques en période électorale dans les parcs et jardins de la ville ». La mairie a usé de toutes les manœuvres dilatoires pour faire échouer notre organisation.

Le rassemblement des Insoumis ne fera ainsi pas d’ ombre à la réunion publique  que Mr Gassilloud organise classiquement en salle au même moment et le maire reste maître dans son fief.  Bonjour la démocratie !

Le  rassemblement Insoumis organisé aussi à Gorge-de-Loup le même jour à 17 h 30 est quant à lui bien maintenu .

Apéro citoyen des Insoumis, interdit…

 on a soif de démocratie !

 

2 réponses à “La soirée des insoumis est annulée

  1. Bonjour,
    Je suis Vincent Gauthier, adjoint au Maire de Saint Symphorien sur Coise en charge de la citoyenneté. Dans le cadre de ma délégation, je suis chargé du suivi des élections. Et c’est donc moi qui ait pris cette décision, conformément à ce qui a toujours été pratiqué sur la commune.
    Nous avons été prévenus après la publication de votre évènement. Je vous ai proposé une salle, comme nous l’avons fait pour chacun des candidats à cette élection. Pour information, nous avions procédé de la sorte lors des primaires de la droite puis de la gauche .
    Force est de constater que vous ne souhaitez pas en bénéficier.
    Je reste bien sûr à votre disposition.

    J'aime

    • La loi de la République prévaut encore heureusement sur les coutumes communales (la hiérarchie des normes, vous savez…). Or la loi dit que le seul moyen pour une commune de s’opposer à une manifestation (déclarée) sur la voie publique est de prendre un arrêté motivé entre autres par la menace d’un trouble à l’ordre public.
      De plus notre demande ne contrevenait pas au principe posé par le code électoral du traitement équitable des candidats.
      La municipalité de Saint Symphorien a sciemment joué la confusion entre réunion publique et manifestation sur la voie publique, comme en attestent nos échanges de courriels et encore votre réponse.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.