Ah les gens de la 10e, faut ben que j’vous dise !

Journal de campagne (les échos que vous ne trouverez pas dans la presse)

On loge ben dans une canante* contrée, la 10e. Même qu’elle s’étale depuis les bords de la métropole, allant par vallons et coteaux jusqu’aux monts du Yonnais*. Même qu’à Brindas, en plus de la vue sur les Alpes par temps clair, y’a Guignol qui, à cause de ses racines, a hérité d’un palais de vert vêtu. C’est vrai qu’on n’a pas, comme certains de nos voisins, une route des vins , ce qui chancagne* Gnafron, mais nous, dans la 10e, on a une route des saints et des saintes : Saint – Clément-les Places, Saint-Laurent de Chamousset, Sainte-Foy l’Argentière, Saint-Genis l’Argentière, Saint-Symphorien-sur-Coise, Saint-Cochonou, Saint-Martin-en-haut, Sainte-Consorce, Saint-Genis-les-Ollières, Saint-Genis-Laval. J’espère que j’en n’ai pas oubillé* pace que mes bourgeois*, i vont avoir la ronfle*.

Faut ben que j’vous conte que le candidat député et sa remplaçante ainsi que toute la fine équipe de campagne, i sont démenets*, i bouliguent* tous tant et tant*, c’est pas des bras cassés*, i z’ont pas les côtes en long*. En plus, c’est qu’i font ficelle* pour être à l’heure avec les citoyens. C’est que tenir des parlements* dans toute la campagne et sur les berges de la métropole, s’occuper de la paperasse pour le parfait*, rédiger les pages d’écriture pour les boîtes aux lettres, les distribuer, trouver des coins autorisés qui se voyent pour les affiches, ça fait de l’ouvrage à regonfle*. Pi tous les parlements*, faut broger* pour tâcher moyen* d’les écrire si on veut qu’les citoyens i votent comme qu’i faut sans leur faire gober des gandins*. Pi, dans l’équipe, faut dire aussi qu’y’a des pécialistes* qui peinent avec les machines électroniques pour alimenter sans interruption le super- blog des Insoumis qui publie plus vite que son ombre, si bien que les boîtes miel*, elles désemplissent pas. Pi y’a aussi les kakémonos* qu’i faut dépoyer devant le public pour la réclame de plein de choses. Faut pas oubiller non plus les gones et les fenottes* qui travaillent de nuit avec un pinceau et de la pège* et qui, de temps à autre, se dépatrouillent* avec les mal chaussés* qui goûtent guère les noctambules. Faut espérer qu’ i seront pas fichés S, les Insoumis colleurs.

Parlons aussi des cantinières qui pensent à tout pour offrir, après les parlements, mâchons, craquelins*, flacons de jus du Yonnais et caquillons* pour que ceusses des réunions i se relichent* avec une réfection de dessous le nez*. C’est qu’après les parlements, les gones et les colombes* i pignochent pas et i z’aiment ben se rincer la gargagnole*. Les rencontres, ça donne de l’appétit et large soif à certains.

J’dois ben vous chanter aussi l’épopée des deux audacieuses Insoumises qui , par devoir logistique et politique, par une froide nuit de mars sans lune ont affronté des radées pluvieuses et même neigeuses pour tâcher moyen de relier Yzeron où qu’y’a une belle boutasse* à Sainte-Foy l’Argentière en franchissant le col des Brosses. Quel espoit* ! Bien sûr moins célèbre que celui d’Hannibal avec ses éléphants dans les Alpes aux alentours de 220 avant J.C. Mais, les éléphants, tous sauf un paraît-il, y ont laissé leur peau. Façon de parler, i z’ont aussi semé leurs os et leurs défenses…. Trêve de gandoise*…mais elles ont ben eu un peu la favette* les audacieuses lors de cette espédition nocturne par monts et vallons.

Dans la 10e, faut faire campagne dans la campagne et dans la métropole : i faut du temps, de l’ardeur et…de la pécune*, surtout pour imprimer la bonne parole. Comme qu’i dit le proverbe, si le silence est d’argent, la parole est d’or. Les picaillons*, ça sort pas comme ça des bugnes* et la cache-maille* elle est pas cafie*. Aussi, gones et fenottes*, les prêts au candidat et les dons au comité de soutien sont les bienvenus : pour les prêts, vous pouvez envoyer des images*, pour les dons, adressez-vous à la bourgeoise des escalins* qui tient la filoche*. Merci de la peine.

C’est pas pour dire, mais l’impolitique* nous occupe d’abonde* ce printemps. Après que le président pharaon il a été élu à 20% à peu près avec son mouvement « En Marche Arrière », faut s’occuper encore des députés. Yonnais de la 10e, oubillez* pas de retenir le dimanche de la St Barnabé pour aller voter. Le candidat de la France Insoumise et sa remplaçante, nos deux fifis* qui portent le programme « l’Avenir en commun », i comptent sur vos voix. I veulent pas vous embobeliner*, i font appel à votre comprenotte* et cherchent à être dans vos bonnes* pour la gagne*. C’est pas pour mener la vie de château au Palais Bourbon qu’ils veulent être élus mais pour défendre la démarche et les valeurs de la France Insoumise à l’ Assemblée Nationale : écologie, partage des richesses, renouveau démocratique, solidarité.

Le Babiant*, mai 2017

 

Lexique

Canante : agréable              Yonnais : Lyonnais
chancagner : contrarier    oubiller : oublier
bourgeois : patron              avoir la ronfle : rouspéter
démenet 
: vif,empressé              bouliguer: travailler dur
tant et tant : beaucoup
bras cassés, avoir les côtes en long : paresseux
faire ficelle : se dépêcher             parlements : discours
le  parfait : le préfet              à regonfle : beaucoup
broger : ruminer, réfléchir
tâcher
moyen : faire effort pour
gandin : tromperie              pécialiste : spécialiste
boîte miel : c’est pas du Yonnais
kakémono : c’est pas du Yonnais
fenottes : femmes              pège : la colle
mal chaussés : les gendarmes
craquelin : gâteau sec            caquillon : petit tonneau, cubi…
se relicher : se régaler              colombe : fille
une réfection de dessous le nez : une collation  pour reprendre des forces
espoit : exploit                se rincer la gargagnole : boire un coup
boutasse : une mare              gandoise : plaisanterie
la favette : peur
pécune , pécuniaux, picaillons, escallins : argent, sous
images : chèques             cache-maille : tirelire
cafie : pleine               bugne : chapeau
bourgeoise des escallins : patronne des sous, mandataire financier
filoche : la bourse                 impolitique : la politique
d’abonde : beaucoup              fifi : favori, chouchou
embobeliner : tromper         comprenotte : compréhension
être dans les bonnes : être bien avec
la gagne : la victoire
babiant : celui qui jacasse, un peu benêt selon certains.

3 réponses à “Ah les gens de la 10e, faut ben que j’vous dise !

  1. Gassilloud n’a rien fait en trois ans :il devait réduire l’éclairage public : rien de fait 93000€ d’électricité gaspillés… Il n’entretient pas ses remparts du 13ème siècle (art 540 541 code civil), qui s’écroulent ! Là il fait des arrêtés de péril contre les propriétaires voisins des remparts mais non propriétaires de ce vieux mur; Bref il fait le minimum et cherche à faire payer les autres. Il a atteint son niveau d’incompétence…empêchez-le d’aller plus haut ! Merci

    J'aime

Les commentaires sont fermés.